Escapade aux USA : sur les traces des Amérindiens

Escapade aux USA : sur les traces des Amérindiens

24 mars 2021 0 Par Sarah

Lors d’un voyage sur le sol américain, on a toujours tendance à se précipiter sur les villes toujours bondées de monde. Pourtant, c’est en dehors de ces destinations dites classiques que l’on découvre les vrais trésors des USA. On y trouve de nombreux autres lieux, aussi fascinants les uns que les autres, qui restent encore méconnus des voyageurs. Parmi ces lieux, on peut citer les réserves indiennes. Aux États-Unis, plus de 300 réserves indiennes ont été répertoriées. Certaines restent accessibles aux visiteurs, d’autres non. C’est sur les traces de ces Amérindiens que l’article suivant vous emmène.

Rencontre authentique avec les Amérindiens : en apprendre plus sur leur mode de vie

Plus de 550 tribus ont été répertoriées sur le sol américain. Avant de découvrir ces fameuses réserves indiennes en compagnie de votre agence comme USA Marco Vasco, il est important de connaître un peu le mode de vie de ces peuples autochtones. Très souvent, lorsque l’on pense aux peuples amérindiens, on a souvent tendance à imaginer des nomades vivants sous des tipis. Cependant, ce n’est qu’une légende ! Plus exactement, les Amérindiens, et plus particulièrement les Navajos et les Hopis, n’ont jamais vécu sous la tente.

Les Navajos vivaient à l’époque sous une habitation traditionnelle appelée Hogan. Il s’agit d’une hutte composée de pièces de bois. La forme variait selon le sexe de la personne : un hogan de forme ronde pour les femmes et de forme pointue pour les hommes. Aujourd’hui, seule une petite majorité des Navajos, ceux vivant encore dans les parties très reculées de la réserve, habitent dans des hogans. La plupart des Navajos occupent des maisons typiquement américaines. Pour les Hopis, ils vivaient traditionnellement dans des maisons en pierre. Aujourd’hui, il ne reste que les ruines de ces maisons.

Concernant la nourriture, les Navajos et les Hopis pratiquent toujours la culture du maïs. Inutile donc de préciser que la nourriture de base de ces autochtones est le maïs. Il est souvent cuisiné sous forme de pain frit et est accompagné de plusieurs ingrédients pour agrémenter le goût. Côté religion, les Hopis croient en des divinités appelées Katchinas. Une partie d’entre eux sont pourtant chrétiens.

Quelques réserves indiennes à visiter aux USA

Comme mentionné précédemment, on recense plus de 300 réserves indiennes sur le territoire américain. Bien que certains villages soient interdits aux touristes pour des motifs religieux, d’autres ouvrent leur porte pour permettre de rencontrer les populations amérindiennes. Voici justement quelques-uns d’entre eux que vous pourrez visiter lors de votre voyage aux États-Unis. Sachez que pour visiter les réserves indiennes, le recours aux services d’un guide amérindien est nécessaire, voire obligatoire.

Parmi les réserves indiennes les plus célèbres aux USA, il y a la Nation Navajo. Sans doute, c’est la plus importante réserve indienne du pays avec sa superficie de près de 71 000 km². Ce site s’étend de l’Utah au Nouveau-Mexique. La visite de ce site vous permet d’apprendre davantage sur la culture et le mode de vie des Navajos… mais pas seulement ! C’est l’un des rares endroits au monde où l’on trouve de magnifiques traces de dinosaures. La confédération Haudenosaunee fait également partie des réserves indiennes à visiter aux USA. Celle-ci se trouve dans le Wisconsin jusqu’à l’État de New York. Cette réserve héberge plus de 6 tribus, dont les Sénèque, les Oneida, les Cayuga, les Mohawks, les Tuscarora et les Onondaga.

Un autre endroit pour apprendre plus sur les peuples autochtones est l’Ah-Tah-Thi-Ki Museum. Il s’agit d’un musée niché en plein cœur des Everglades, sur la réserve de Big Cypress. Il retrace l’histoire des Séminoles, une tribu amérindienne n’ayant signé aucun traité de paix. Le Mesa Verde, dans le Colorado, fait également partie d’un des parcs les plus riches en culture amérindienne. Il abrite les vestiges d’un village troglodyte Anasazi, un village bâti dans la roche.